desktop_header mobile_header

Le contexte économique reste tendu

Le marché suisse de l’eau minérale a enregistré une légère croissance en 2017, avec une consommation totale de 977 400 000 litres, contre 964 100 000 en 2016 (+1,38 %), ce qui correspond à une consommation de 115 litres par habitant. Les ventes de boissons rafraîchissantes ont en revanche très légèrement reculé, pour s’inscrire à 582 000 000 litres, contre 582 300 000 en 2016 (-0,05 %). La consommation par habitant a suivi le mouvement et s’est établie à 68 litres. La branche continue d’évoluer dans un contexte économique difficile.

L’environnement économique et politique reste tendu pour le secteur des boissons rafraîchissantes. Le constat est là : la consommation d’eau minérale naturelle comme de boissons rafraîchissantes est sous pression. Les deux grands défis à relever sont la pression sur les marges exercée par le commerce de détail et la baisse de la consommation dans la restauration. Dans ce contexte, la SMS n’a pas ménagé ses efforts en 2017 pour mettre en avant la valeur ajoutée apportée par l’eau minérale dans la restauration. Grâce à la campagne « naturellementdifférente.ch » et à un stand au Salon international de l’hôtellerie et de la gastronomie Igeho, nous avons diffusé du savoir et gommé les préjugés dans d’innombrables entretiens personnels.

La SMS déploie aussi un grand travail d’information dans le domaine des boissons rafraîchissantes. Au-delà des nombreux faits et chiffres présentés sur le site internet du groupe d’informations Boissons rafraîchissantes, le cinquième sondage « Alimentation et activité physique » va bientôt être publié.

www.naturellementdifferente.ch
www.gi-boissons-rafraichissantes.ch

Association Suisse des sources d’eaux minérales et des producteurs de soft drinks